Délétère

délétère

28 juin 2007

Food

Un paquet de Chips indiennes, presque 3euros. La World food ça coûte bonbon. La bouffe équitable, bio, certifié machin, élevé truc, ça coûte la peau des fesses. A croire que l'objectif c'est de faire crever les pauvres en leur faisant acheter du "pas cher" bourré de saloperies, d'additifs, de colorants, de conservateurs, d'arômes artificiels, de E truc bidule. Comme ça ils sont en mauvaise santé, on leur dit que c'est parce qu'ils mangent mal, trop gras, trop sucré, trop salé. Quand je regarde le poid que je fais, a peine 50 kg, que je vois la masse graisseuse que j'ai alors que je mange plutôt équilibré sans faire d'excès je me dis qu'il y a un serieux problème. Même en mangeant équilibré, avec les produits transformés qu'ils nous vendent on ne peux être que gros ou gras, a moins d'avoir le temps de passer 3h par semaine a faire du sport. Moi je n'ai pas vraiment le temps et encore moins l'argent. Aujourd'hui, les gens qui mangent équilibré et qui peuvent faire du sport on se dit qu'ils sont en bonne santé car ils ne sont pas gros ni trop gras, mais en faite ils sont malade, comme tout le monde, car les fruits et les légumes qu'ils mangent sont bourrés de pesticides, même en les lavant ça ne suffit pas, ils ont perdus leurs nurtiments, ils sont OGM, la viande est de mauvaise qualité, la bête est mal nourrit, stressée...A moins d'être riche pour s'acheter des produits moins pire (bio) manger équilibrer et faire de l'exercice, de préférence dans un endroit pas trop pollué, on est tous malades.

Posté par Anoan à 11:52 - Hémorragie - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 juin 2007

Rain again

Les jours de pluie d'été on se dit "C'est l'été et il flotte !" ou "Décidément y'a vraiment plus de saison !". Ce qui a d'amusant là dedans c'est qu'aujourd'hui je me dit ça, mais en même temps ça me fais plaisir d'entendre la pluie battre sur mon velux le matin, tandis que je m'étire dans mon lit vide, les cheveux en batailles.

Posté par Anoan à 14:16 - Hémorragie - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juin 2007

Love in

Refaire sa vie. Après une rupture et pas n'importe laquelle. Rupture d'une relation pour laquelle on a entretenu les plus beaux projets, rupture d'une relation dans laquelle on avait confiance, un amour réciproque et regarder dans la même direction, devant soi, plutôt que de se regarder l'une l'autre. Décéption, désillusion, les relations sont les mêmes, on tourne en rond jusqu'à ce que...jusqu'à ce qu'une nous fasse croire à nouveau, des fois pour rien, des fois pour de vrai. A quoi bon refaire sa vie ? Il vaudrait peut être mieux que j'aille écumer les bars à la recherche de proies faciles. Peut être pas. Et baiser un coup c'est quoi ? Dans le milieux ça craint, elles baisent toutes les unes avec les autres, et comment se protéger mise à part à bricoler une capote...pas très excitant. Alors tenter le diable ? Et après cet aspect technique moi qui suit l'incorigible sentimentale de service, qui n'aime pas faire du mal, si une des mes conquête espérait plus de moi, et si et si, et si les choses étaient claires dés le départ mais que finalement cette jeune femme éperdue de liberté me séduisait plus qu'il ne faudrait, ne voudrais-je pas l'emprisonner et la garder pour moi ? Inévitablement si. Les amours faciles, éphémères ne sont pas si simple et malgré ma vie affective désastreuse, je ne peux m'empécher d'avoir envie de construire inéxorablement...au risque de tout perdre comme d'habitude, mais l'amour est une prise de risque perpétuelle ou n'est pas.

Posté par Anoan à 15:06 - Hémorragie - Commentaires [3] - Permalien [#]

12 juin 2007

Hurricane

Des fois je me dis que j'aimerai passer mes nerfs. Depuis des années je rêve d'avoir un sac de sable pendu au milieu d'une pièce et deux gants de boxe. Ca me ferais un bien fou. C'est dingue comme parfois on en viens a accumuler la rage, le stress, l'énervement, la haine, a tout contenir jusqu'à ce PAF un jour on déverse sa bile pour une connerie. Après avoir brisé mes palanges sur les murs, déchiré la peau de mes poings, cogné mon crâne au sol, planté mes ongles dans mes chaires, hurlé bien fort dans un coussin et versé quelques larmes de furie, ça va mieux, aussi bien que ça peux aller quand ça ne va pas, aussi bien qu'après un ouragan il reste des villes ravagées.

Posté par Anoan à 17:10 - Hémorragie - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 juin 2007

Grand creux vide de sens

Une caisse de résonance.

On est sûr de ses idées, on se bat, on les revendique, on se confronte a ceux qui ne les partagent pas, à ceux qui défendent le contraire, on est sûr de soi, de la légitimité de ses actions, de ses paroles, de l'emploi de son vocabulaire, de sa connaissance de la loi, du droit, de la liberté, de la tolérance, escarmouche, des fois j'ai la nostalgie des duels à l'épée ; petit matin brumeux, les pieds dans l'herbe fraîche et mouillée, une main sur la garde de son fleuret, l'autre en l'air derrière la tête, chemise blanche et cuissardes, en garde ! La lame fend l'air et transperce les chaires. La loi du plus fort, du plus habile. Aujourd'hui les arguments tranchent, mais qui peux définir quel argument tranche plus qu'un autre, a moins d'être d'un côté ou de l'autre, a moins d'être emprunt d'une viriginale neutralité et de connaitre le sujet du débat, tenants et aboutissants.

Une caisse de résonance. Vide et creuse et répercutante.

Felix Partz/Peaches
Would you mind/Juliet

Posté par Anoan à 15:55 - Hémorragie - Commentaires [0] - Permalien [#]